What I Value The Most.

I value my family to the fullest. Growing up I witness a lot of my friends with out someone who they can not really call there blood family because they were adopted. My family & I argue or may even fight but what family doesn’t ? When we go through our problems we go through them together as one and thats what makes us a family that sticks together more. We always have our good moments more than our bad moments. I value everyone and everything I have everyday because you never know when you just might loose someone or something the next. Growing up in the home of four with me being the youngest starting with  two older brothers that I love and admire every step they take, and one older sister that is smart you learn a lot and you experience a lot, there is not one moment I am glad  I did not experience with my family because with out them I honestly do not know what I would do, They say the youngest person of the family sometimes may be the smartest because you learn everything and a lot more from your older siblings .

Image and video hosting by TinyPic
I Love My Older Brothers I Learned Almost Everything Ive known from them.

Image and video hosting by TinyPic

This Is where the old saying of the day would come in, (” Family First “) I don’t know what ill do with out them I am truly grateful for everything I have even if its not much I Love It <3

9 Responses to What I Value The Most.

  1. Today, I went to the beach front with my kids. I found a sea shell and gave it to my 4 year old daughter and said “You can hear the ocean if you put this to your ear.” She placed the shell to her ear and screamed.
    There was a hermit crab inside and it pinched her ear.
    She never wants to go back! LoL I know this is totally off topic but I had to tell someone!

  2. Greetings! I’ve been following your blog for a long time now and
    finally got the courage to go ahead and give you a shout out from Kingwood Texas!

    Just wanted to say keep up the great work!

    My page; forex trading

  3. Darrellnub says:

    montre chanel
    ???moussa781 blog

    serigne mbacke sokhna lo {BOROM TAIF}

    chez certains de ses adeptes. Ses fid se d pour l le toucher, lors de ses rares apparitions publiques. Serigne Mback Sokhna L de son vrai nom Mohamed Mback arri de Cheikh Ahmadou Bamba, qui fonda la puissante confr des mourides la fin du XIXe si dans le bassin arachidier s vit ses heures de gloire. Boroom Ta ak Beyla ( le ma de Ta et Beyla deux villages du S profond), est l de cette comme la tradition mouride en d un chaque g />

    Grand , beau, portant bien ses 71 ans, cet autodidacte au fran sommaire est devenu l dont tout le monde parle , que tous veulent rencontrer, et vers qui accourt tout ce que le S compte de responsables politiques, d autorit coutumi simples citoyens. Du Premier ministre Macky Sall la ministre d charg de la D Aminata Tall , en passant par celui de l Ousmane Ngom ou du Tourisme Ousmane Masseck Ndiaye, des personnalit de tous bords se sont succ aupr du marabout, de passage l M Pr Dakar pour quelques jours de repos, fin d janvier. Rien n aujourd de trop pour se rapprocher de Serigne Mback Sokhna L r avoir l du calife g des mourides, Serigne Saliou Mback (auquel il fournit la main-d qui laboure son immense domaine agricole de Khelcom). Mais aussi celle d Wade, qui lui a rendu visite le 5 juin 2004, son fief de Ta un village fond en 1939 par Serigne Mouhamadou Moustapha Mback fils a et premier calife de Cheikh Ahmadou Bamba. En 2000, Macky Sall est devenu l de ses talib Tout comme l Amath Dansokho, le remuant leader du Parti de l et du travail (PIT, opposition).

    Par le hasard de la naissance, Serigne Mback Sokhna L a de r avantages sur les autres membres de la grande famille de Serigne Touba. Il est l de Serigne Cheikh Mback surnomm Ga Fatma, lui-m premier fils de Serigne Mouhamadou Moustapha Mback Calife des mourides apr la mort du fondateur en 1927, ce dernier a h des biens, des talib mais aussi des cheikh (compagnons distingu de Cheikh Ahmadou Bamba.

    Ce patrimoine est revenu Serigne Mback Sokhna L />

    A des 49 enfants de Ga Fatma, d le 11 mars 1978, il est n en 1934 Touba. D son jeune il est confi au ma d coranique Serigne Mafall Fall, Ta qui l initi la parole de Dieu puis la th En 1952, il d en Alg pour approfondir [sa] connaissance du Livre Saint et de la Sunna du Proph Mohammed Avant de se retrouver deux ans plus tard, toujours la poursuite du savoir, en Mauritanie. Un pays qui lui colle encore la peau. Il y a pris et repris femme, et y compte encore de nombreux amis.

    Devenu le calife de Darou Khoudoss (d de la concession paternelle Touba) en 1978, Serigne Mback Sokhna L s fix comme d de faire mieux, sinon autant que son p le premier descendant de Cheikh Ahmadou Bamba avoir visit le monde, compris la n de s la modernit b une fortune dans le n international, conduit des voitures de luxe, construit des maisons en dur.

    Premi autorit religieuse subsaharienne d une motion de soutien au peuple palestinien, d les ann 1960, Ga Fatma a eu des liens tr avec Yasser Arafat, S Tour F Houphou William Tolbert, Mohammed V puis Hassan II. Serigne Mback Sokhna L a entretenu ces nombreuses relations jusqu ce que la mort y mette un terme. Non sans se faire son propre r parmi les grands de ce monde. Il est re avec les honneurs dans les palais du roi Mohammed VI, d Bongo Ondimba, de Maaouiya Ould Taya, de Teodoro Obiang Nguema. L fort du nouvel p a d un avion sp pour amener le marabout Malabo, le 15 octobre 2004. Les b de l petit-fils de Cheikh Ahmadou Bamba sont courues par bien des t couronn /> en pionnier par son p en 1954 Ta il a r par un ch achev en 1998, qui tranche avec le d rustique de ce village. Dans cette demeure aux somptueuses b d aux regards par de longs murs, le visiteur est par le marbre, l dernier cri, le mobilier import du Maghreb, l de la maroquinerie et de la robinetterie, mais aussi par la cour verdoyante illumin par des lampadaires au style gothique. Co de l : 1,5 milliard de F CFA (2,28 millions d Abdoulaye Wade, qui y a dormi le 5 juin 2004, a confi des proches avoir frapp par le luxe et le bon go des lieux.

    Les h de marque se succ dans ce village de 3 062 et 350 concessions, perdu dans la brousse 27 km de Touba, la capitale du mouridisme. Des ressortissants de pays de la sous-r des Mauritaniens notamment, y s par dizaines, pendant de longs mois. Ta sait mettre les petits plats dans les grands. Comme dans un festin sans fin, le marabout chaque jour dix moutons et trente poulets pour nourrir sa famille et ses visiteurs. R bien s de ses h il leur offre leur d boubous, parfum, argent.

    Pour rendre son fief encore plus attractif, le marabout, qui voit d les choses en grand, vient de terminer la maquette d projet d Ta 3 chiffr 25 milliards de F CFA : la construction d maison des h trois niveaux, comprenant 256 suites, un palais des congr des annexes.

    Le fils de Ga Fatma, d laisser sa trace dans ce bourg fond il y a plus de six d par son grand-p est en train de b une luxueuse mosqu de pas moins de 3 milliards de F CFA. Sur l de toute cette fortune, il explique : Je suis agriculteur et Je vis des fruits de mes champs et de mes troupeaux. Pour faire fructifier mon activit je vais d incessamment me lancer dans l intensive Mbane, pr de Richard-Toll, dans le delta du fleuve S J trouv des partenaires Ils assurent l et l et je fournis, pour ma part, la main-d Nous allons cultiver sur une superficie de 6 000 hectares du s qui va export en />

    Les fruits de la terre ne suffisent pas nourrir ce gros producteur, qui vit aussi du hadiya, ces dons en esp et en nature que lui versent ses talib en signe d Une manne financi abondante, aliment par une substantielle contribution de ceux de la diaspora.

    R riche milliards, Serigne Mback Sokhna L est influent. Il est aujourd le guide de 300 cheikh et de leurs adeptes, mais aussi de 1,3 million de talib r en f sections, sous-sections jusqu dahira, qui constitue l de base. Originaires de toutes les villes du S ces ouailles sont pr en Europe (France, Italie, Espagne, Belgique.) o le marabout effectue, chaque une tourn Le guide a des daaras ( coraniques) diss travers le pays : Ta Guerl Ross B Nimbodji, Darou Salam Darma, Touba. Autant de r de main-d pour les travaux champ et autres corv />

    S n jamais prononc de ndig (consigne de vote ses fid l d Serigne Mback Sokhna L fait figure de grand capable sur le papier de faire basculer l d scrutin dans un pays o le fichier compte 2,7 millions d Les hommes politiques de tous bords l compris, qui multiplient les signes d envers le ma de Ta et Beyla mesure qu les l de 2006 et pr de 2007.

    Va-t-il, comme y oeuvrent activement des proches du chef de l faire voter en faveur d Wade ? Les rapports entre le marabout et le pr sont certes anciens. Le d p du premier, Ga Fatma, li au second depuis les ann 1950, a suscit et appuy financi la cr en 1974 du Parti d s (PDS, aujourd au pouvoir). l en froid avec L S Senghor, il a jou la carte Abdoulaye Wade.

    Mais Serigne Mback Sokhna L qui compte des talib dans toutes les chapelles politiques, affirme se placer dans une position de stricte neutralit Je ne suis d parti politique, ni ne soutiens aucun candidat, confie-t-il. Ma seule pr c que le S aille de l Je suis avec quiconque pose des actes pour faire avancer notre pays. />

    Mais neutralit ne veut pas dire indiff Et Serigne Mback Sokhna L est loin de se d de la politique et de ceux qui la font. Son entourage est d choisi pour l se positionner sur les choses temporelles. Son porte-parole, Ba Wane, directeur g de la Loterie nationale s jusqu mars 2004, est un vieux routier de la politique, compagnon de Wade pendant les ann de braise. Amdy Moustapha Diagne, de fait son charg des relations publiques, g le protocole et la communication du marabout comme on s de ceux d homme politique.

    Le fils de Ga Fatma ne saurait indiff au pouvoir, lui qui descend de la famille r du Cayor, un royaume qui a rayonn au XIXe si au coeur du S Sa grand-m paternelle, Fatma Thioubou, est la fille d Khour fr de Lat Dior Diop, roi du Cayor, r la p coloniale et h national du S />

    Serigne Mback Sokhna L qui aurait pu arriver au tr si la colonisation n pas vaincu Chaussures Vuitton, Chanel, montre Cartier en or (co : 11 millions de F CFA), le marabout s en basin riche teint devenu la mode masculine au S au gr de la Serigne Mback Le guide ach ses parfums en quantit industrielle aux Galeries Lafayette. Un jour qu en a pris pour 3,7 millions de F CFA dans ce magasin parisien, la caissi n pu s d l des accompagnateurs : De quel pays est-il, ce roi ? />

  4. And, it just works with a soft laser which utilizes less energy than a 40-watt light bulb.
    Your veterinarian may prescribe a specific parasitic shampoo (or a dip,
    if more severe) to begin treatment, followed by a
    treatment of an ointment or cream, for healing the parasitic
    sores. Leeson said she decided to transform herself into a Kim clone after being bullied and called “ugly” all her life.

    Feel free to surf to my weblog; hair care products malaysia

  5. Cassie says:

    Thank you for the good writeup. It in fact used to be a entertainment account it.
    Look complex to far added agreeable from you! However, how could
    we be in contact?

    my web-site: How To Make Him Want Me – Cassie,

  6. tan says:

    The Boyleg demand comes predominantly from those wishing to disguise a larger bottom.
    Third tip for removing self tanner is by using lemon juice mixed with kosher salt.
    Acting as a tan accelerator these lotions are great for achieving the perfect
    tan.

  7. smoky quartz says:

    It can be found occasionally with using the “Sculptor’s Workbench.

    If you experience problems with your eyes or vision that are
    not solved by the usual means, this is an excellent visual therapy to turn to.
    Now that you have picked a healing stone for yourself you need to know how to cleanse and program it for optimal healing benefits,
    and how to use the healing stone.

  8. mode says:

    Wow, superb weblog format! How long have you ever been blogging for?
    you made running a blog look easy. The entire look of your web site is magnificent, as smartly as the content!

  9. Concept and basic rules paano gumawa website sa Philippines

Leave a Reply

Your email address will not be published.